Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

L'ONU adopte une correction sur l'appellation ‘Génocide perpétré contre les Tutsi’

E-mail Print PDF

Kigali: L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté à l'unanimité une décision sur la «Journée Internationale de Réflexion sur le Génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda», décision qui corrige les inexactitudes qui existaient dans la résolution A / RES/58/234, qui omis de nommer les Tutsi comme le groupe ciblé pour l'extermination.

C'était lors de la 77e réunion plénière de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le sport pour le développement et la paix, et sur les causes des conflits et la promotion d'une paix durable et du développement durable en Afrique.

En présentant le projet de décision, Amb. Valentine Rugwabiza, Représentante permanente du Rwanda auprès des Nations Unies, a déclaré que la décision visait à corriger les inexactitudes historiques contenues dans la précédente résolution adoptée il y a 14 ans.

Elle a souligné que l'adoption à l'unanimité de la décision par l'Assemblée générale des Nations Unies est une déclaration forte que l'ONU ne sera pas une plate-forme pour le négationnisme et le révisionnisme.

Amb. Rugwabiza a souligné que la présente décision sur la Journée internationale de réflexion sur le Génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda est un hommage à la dignité inaliénable des victimes et au courage et à la résilience des survivants du génocide de 1994 perpétré contre les Tutsi.

Elle a dit: "Le texte capture les faits historiques de ce qui s'est passé en 1994, qui est un ‘Génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda’ et ne laisse aucune place à l'ambiguïté.»

«L'exactitude historique et les mots sont essentiels en se référant au Génocide, a-t-elle dit ajouté.

«Les tactiques de négation du génocide et de révisionnisme sont bien connues et documentées. Certaines personnes, principalement celles qui ont été impliquées par action ou omission, promeuvent la théorie du double génocide dans la croyance futile qu'une telle suggestion pourrait détourner leur propre responsabilité», a-t-elle noté.

Opportunité éducative pour les générations futures

Selon l'Amb. Rugwabiza, le jour de la réflexion « nous offre en tant que membres de la communauté internationale, une occasion de considérer les facteurs qui conduisent à une telle atrocité de masse et de renouveler notre engagement collectif de ‘plus jamais’».

Elle a dit que cela constituait une opportunité éducative pour les générations futures de les équiper dans la lutte contre toutes les formes de haine et l'idéologie du génocide.

Plus important encore, a-t-elle déclaré, en ces temps troublés où nous assistons à une augmentation des expressions de divisionnisme, d'extrémisme et de haine dans de nombreuses parties du monde, elle envoie un message clair: les Nations Unies sont une plate-forme pour la promotion et la protection de la dignité humaine, tous les peuples et ne servira pas de plate-forme pour toute forme de négation du génocide ou de révisionnisme.

Amb. M. Rugwabiza a ajouté: «Le jour de la réflexion vise notamment à sensibiliser davantage la communauté internationale à la valeur de la vie et de l'humanité, aux effets néfastes du génocide et à renouveler notre engagement collectif à protéger et à défendre les droits humains fondamentaux. Cela nous donne l'occasion de réfléchir sur les leçons tirées de l'échec de la communauté internationale à prévenir et arrêter l'exécution du Génocide perpétré contre les Tutsi. Il est hautement regrettable qu'en dépit de nombreuses résolutions condamnant le déni du génocide adopté par cette assemblée estimée, nous continuons à voir le négationnisme et le révisionnisme généralisés partout dans le monde ».

S'exprimant au nom du Groupe africain, l'un des cinq groupes régionaux des Nations Unies, l'Ambassadeur Anatolio Ndong Mba, Représentant permanent de la Guinée équatoriale auprès de l'ONU, s'est félicité de l'adoption par consensus du projet de décision.

Amb Mba a déclaré que c'était le moins qu'ils puissent faire pour honorer la mémoire des enfants, des femmes et des hommes sauvagement assassinés il y a 24 ans et se souvenir de toutes les victimes de "ce chapitre tragique et sombre de notre histoire".

"En ce moment, nous nous tenons aux côtés du peuple rwandais et saluons les progrès énormes qu'ils ont faits pour se remettre de cet événement indescriptible pour façonner un brillant avenir pour le pays", a déclaré le diplomate. (Fin)



 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner