Kagame prévient quiconque osera attaquer le Rwanda

Thursday, 05 August 2010 22:33 by Leon Nzabandora
Print

Nyagatare, Gatsibo: C’est un Paul Kagame vexé qui s’est adressé à la population du district de Gatsibo ce jeudi dans le cadre de sa campagne électorale pour les présidentielles d’août prochain.

Le président Kagame visite les vaches d’un fermier exemplaire de Nyagatare (Photo : Margaret Cappa)

Certains étrangers « veulent amener des criminels divisionnistes pour diriger le Rwanda, qu’ils les amènent diriger chez eux ». Une allusion claire à Victoire Ingabire dont le candidat du FPR et actuel président de la République ne cesse de dire que certains pays européens veulent l’imposer au Rwanda. 

Il n’y a pas eu que des pays étrangers [dont Kagame n’a pas jugé utile de préciser] dans la ligne de mire du président rwandais. Sans citer les noms il est revenu sur les propos récents de l’ex-chef de la sécurité extérieure du Rwanda le colonel Patrick Karegeya. Ce dernier affirme être prêt à soutenir celui qui combattrait le président Kagame.

« Quiconque nous amènera une autre guerre nous répondrons de la manière la plus ferme qui soit ». Et d’ajouter : « Certaines personnes semblent avoir la mémoire courte, qu’ils se souviennent que nous sommes aguerris », a dit Kagaame.

« Le Rwanda n’a pas à assurer la sécurité des autres pays à leur place »

Il n’y a pas eu que l’ex colonel Patrick Karegeya et Victoire Ingabire dans le discours de Kagame. « Le Rwanda n’a pas à répondre lorsqu’un malfaiteur [rwandais], qui a fui son pays, connaît un accident à l’étranger ». Là encore l’allusion à Kayumba Nyamwasa, qui a échappé à un attentat en Afrique du Sud il y a quelques mois, est claire.

Kagame a encore une fois nié toute participation du Rwanda dans cet attentat et souligné que le Rwanda n’a pas à assurer la sécurité des gens se trouvant à l’étranger. « L’Etat Rwandais n’a rien à avoir avec ça car lorsqu’il [Etat Rwandais] tire sur une cible il ne la rate pas ».

A tous ces « malfaiteurs » le président Kagame a demandé de se rappeler l’histoire du FPR. « Quand nous frappons je vous assure que la personne visée ne se relève pas ». « Tôt ou tard ils [les malfaiteurs] subiront les conséquences de leurs actes », a-t-il ajouté.

Quelques heures avant d’aller dans le district de Gatsibo le candidat du FPR s’était rendu dans le district de Nyagatare où il avait demandé à la population de ne pas se laisser distraire par les gens « ivres de pouvoir ».

Aux populations des deux districts Kagame a promis de poursuivre sa politique de développement en leur apportant des routes, des écoles et de l’électricité dont bon nombre disposent déjà.

« Même si vous votez à 100% pour le FPR ce sera démocratique aussi longtemps que c’est votre choix », a-t-il lancé aux populations de Nyagatare d’abord, puis de Gatsibo lors de deux rassemblements distincts.

 

A Nyagatare: (Toutes les photos par Margaret Cappa)

 

 

 

 

A Gatsibo: (Toutes les photos par Margaret Cappa)