La signature des Contrats de Performances (Imihigo) pour 2020-2021 a eu lieu à Nyagatare

Le Président Kagame entouré des Maires des trois Disticts les performants : Nyaruguru (à droite) ; Huye (milieu) ; et Rwamagana (à gauche)

La signature des Contrats de Performances pour l’année 2020-2021  a eu lieu à Nyagatre entre le Président de la République et les Maires des Districts, les Gouverneurs des Provinces et l’administration centrale.

«Ce n’est pas seulement signer les Contrats de Performances qui compte. L’important est surtout de travailler dur pour réaliser concrètement les objectifs de bonnes conditions de développement et de sécurité qui sont les principales attentes des populations. Les Contrats de Performances se focalisent sur la bonne gouvernance, la croissance économique, la connaissance des étapes du processus de développement, d’où venons-nous ? Vers quelle étape nous avançons ? Quelle est l’étape actuelle. Tout ceci nous donne la mesure de différentes étapes et du rythme de notre développement. Ainsi devons-nous tout faire pour que la vie du pays se poursuive normalement. Mais le moment de signature des Contrats de Performance demeure crucial, surtout qu’il pèse dans la vie du pays et dans son processus de développement. C’est cela le sens des Contrats de Performances qui signifie s’engager à travailler avec performance et atteindre les objectifs de croissance qu’on s’est fixés », a indiqué le Président Paul Kagame.

Il a tenu ces propos après l’annonce des trois premiers districts qui ont affiché plus de performances au cours des deux dernières années.  Ces districts sont Nyaruguru avec 84 % ; Huye 82,8 % ; et Rwamagana 82,4 %. Les trois districts les moins performants sont Rusizi 50 % ; Karongi 51 % ; et Nyabihu 52,9 %.  La province la plus performante est celle de l’Est.

Le Président Kagame a souligné que les leaders impliqués dans la réalisation des Contrats de Performance doivent se rappeler sans cesse le poids de leur devoir au quotidien sans qu’un autre responsable le dise.

«Ce n’est pas bon qu’on rappelle tout le temps ce qu’il faut faire à un leader responsable et consciencieux, animé d’une constante volonté de réaliser son devoir avec performance. Surtout que les ressources nécessaires ont été mises à sa disposition, que le budget est là, et que la population a urgemment besoin de ce qui se fait. Personne ne peut comprendre qu’un tel responsable n’arrive pas à ses objectifs. On a beaucoup prétexté que les institutions partenaires n’ont pas œuvré en synergie, que l’on n’a pas graissé la patte de tel, ce qui n’est nullement nécessaire, que telle planification n’a pas été prévue, mais pourquoi ? Pourquoi oublier de planifier ? On peut tolérer le peu de compétences. Mais dans ce cas, ça aussi, l’on peut chercher ailleurs et payer les compétences dont on n’est pas doté.  Tant il est vrai que le leadership n’a pas toutes les capacités. Mais l’on ne doit pas croiser les bras et exiger même d’autres avantages, comme  ceux liés à la petite corruption qui comporte de vastes pertes », a encore averti le Président de la République.

Il a pris soin d’exhorter les responsables rwandais à faire preuve de plus de fierté en travaillant ensemble.

«Tel est mon vœu. Nous devons être animés d’une volonté. Nous devons nous comporter collectivement de façon intègre dans notre profession, sans afficher une moindre faiblesse qui risque de nous mener à subir des sanctions», a encore relevé le Chef de l’Etat.

Paul Kagame a encouragé le responsable rwandais à toujours regarder autour de lui pour protéger l’environnement et les forêts, lutter contre la malnutrition et l’absence d’hygiène surtout chez les jeunes enfants malpropres, alors que l’eau est disponible.

«Ayez le courage de dire à vote population ce qui ne marche pas pour l’inciter à opter pour plus de changement positifs. C’est cela la transformation positive que nous recherchons », a encore noté le Chef de l’Etat. (Fin)

Please follow and like us: