Les pays du bassin du Nil invités à repenser les investissements dans la gestion des ressources en eau

Les ministres en charge de la protection de l’environnement dans les États membres de l’Initiative du bassin du Nil ont appelé à davantage d’investissements dans la gestion intégrée des ressources en eau dans la région.

L’appel a été lancé ce lundi 22 février lors des célébrations de la Journée dédiée au fleuve Nil. L’Initiative du bassin du Nil (IBN) est un partenariat intergouvernemental qui rassemble 10 pays liés au Nil et ce sont; Burundi, RD du Congo, Égypte, Éthiopie, Kenya, Rwanda, Soudan du Sud, Soudan, Tanzanie et Ouganda.

S’exprimant lors des célébrations, Jeanne d’Arc Mujawamariya, ministre rwandaise de l’Environnement qui est également l’actuelle présidente du Conseil des ministres du Nil, a salué le choix et la sélection du thème de la journée; «Repenser les investissements régionaux dans le bassin du Nil».

«Le thème nous offre une autre occasion de souligner l’importance de travailler ensemble, de négocier, de convenir et de préparer des projets d’investissement régionaux», a-t-elle déclaré.

Mujawamariya a déclaré que les ressources en eau doivent être utilisées de manière équitable et durable, ajoutant que cela nécessite des investissements conjoints pour un meilleur impact.

“Nous avons tous besoin d’eau pour survivre, nous avons besoin d’énergie comme pilier clé du développement économique. Cependant, nous ne pouvons bénéficier équitablement et durablement du Nil partagé qu’en ayant un cadre de coopération”, a-t-elle déclaré.

Parmi les problèmes affectant le bassin figurent les bassins versants dégradés, l’utilisation non durable des ressources en eau, la pollution de l’eau, le manque d’investissements coordonnés, le changement climatique entre autres.

En raison de l’épidémie mondiale sans précédent de COVD 19,  la Journée du Nil est célébrée cette année, virtuellement. Cette célébration marque le jour où les pays du Bassin du Nil ont décidé de prendre soin collectivement des eaux du bassin Nil et des ressources qui y sont associées, et de les utiliser dans une perspective gagnant-gagnant au bénéfice des générations actuelles et futures.  (Fin)

Please follow and like us:

Leave a Reply