Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Inhumation à Rutsiro de 3895 corps des victimes du génocide

E-mail Print PDF

Kigali: Dans le secteur de Boneza, dans le district de Rutsiro, a eu lieu une cérémonie pour la 24ème commémoration qui comportait l'enterrement décent de 3895 restes de corps des victimes du génocide perpétré contre les Tutsi.

Parmi ces corps, 3886 ont été déplacés du mémorial du génocide de Kayove dans le secteur de Ruhango, district de Rutsiro, tandis que 9 autres ont été découverts dans le secteur de Boneza.

La maire du district de Rutsiro, Ayinkamiye Emérence, a remercié ceux qui sont venus soutenir le district. Elle a déclaré que le district s'est engagé à continuer à préserver les sites mémoriaux du génocide et prévoit d'écrire sur l'histoire du génocide commis contre les Tutsi sur son territoire afin que les jeunes et les autres comprennent profondément cette histoire.

Le conseiller juridique principal de la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG), le Dr Diogène Bideri, a expliqué que la commémoration du génocide commis contre les Tutsi implique la réflexion sur les mauvais dirigeants qui ont préparé et exécuté le génocide perpétré contre les Tutsi. Il a expliqué que le génocide comprend le plan d'un certain gouvernement d'exterminer un groupe dont les membres ont certaines caractéristiques communes, ajoutant que même si le gouvernement génocidaire avait prévu d'exterminer les Tutsi, ils n'ont pas été exterminés tous grâce au courage des FPR-Inkotanyi.

Dans les témoignages qu'elle a donnés, Mukamusoni Jeanne, une rescapée du génocide, a raconté comment ils ont été persécutés depuis 1990 où ils passaient toujours des nuits dans les buissons. Le lendemain matin, ils allaient à l'école et les parents allaient travailler comme d'habitude.

Elle a rappelé comment une attaque des Interahamwe l'avait retrouvée au centre de santé de Kinunu où elle était allée rendre visite à son collègue qui y avait été admis. Les Interahamwe sont entrés dans la salle d'hospitalisation et ont ordonné aux Hutu de sortir. Ils ont commencé à couper les Tutsi avec des machettes. Elle fut couverte de sang. Ils ont alors pensé qu'elle était morte.

Elle a également raconté les épreuves et les moments difficiles qu'elle a traversés après avoir quitté le centre de santé de Kinunu. Elle a supplié les cachettes aux voisins et amis, mais ils ont refusé. Elle a continué à se cacher jusqu'à ce qu'elle ait survécu.

Elle a remercié les soldats du FPR-Inkotanyi qui les ont sauvés et a demandé à ceux qui pourraient avoir des informations sur où les corps des Tutsi tués dans le génocide ont été jetés pour le divulguer afin que les corps soient enterrés décemment.

Le président d'IBUKA dans le district de Rutsiro, Niyonsenga Philippe, a réconforté les rescapés, en particulier ceux qui ont accordé l’enterrement décent aux corps de leurs victimes bien-aimées ce jour-là. Il a félicité le gouvernement pour son soutien aux rescapés du génocide. Il a toutefois déclaré que les rescapés ont encore des difficultés à surmonter, notamment le fait que certains corps n'ont pas encore été retrouvés pour qu’ils soient inhumés en digne, certains rescapés dont les maisons ont déjà vieilli, nécessitant des rénovations et des décisions Gacaca qui n'ont pas encore été exécutées  entre autres.

Il a également remercié le gouvernement pour les mesures mises en place pour préserver les mémoriaux du génocide des Tutsi et pour faire face à ses conséquences.

Le député Uwiringiyimana Philbert, qui était également l'invité principal, a réconforté les rescapés, en particulier ceux qui ont enterré décemment les corps de leurs victimes bien-aimées en ce jour.

Il a exhorté les rescapés à s'efforcer de commémorer en se refaisant eux-mêmes, expliquant que c'est possible grâce au bon leadership que le pays a aujourd'hui.

Il a appelé tous les Rwandais, en particulier les jeunes, à éviter l'idéologie du génocide et à maintenir l'unité et la réconciliation. (Fin)

 

 

 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner