Les troupes rwandaises, mozambicaines et de la SADC ont libéré presque toute la province de Cabo Delgado

Le Président du Mozambique, Filipe Nyusi, a déclaré que les opérations conjointes des troupes rwandaises, mozambicaines et la mission militaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ont donné de gros résultats au point que presque toutes les zones de la province de Cabo Delgado précédemment occupées par les insurgés ont été reconquises.

Le Président Filipe Nyusi a fait cette révélation depuis la ville septentrionale de Nampula. C’était dans son discours lors des célébrations du Jour de la Victoire qui marque la signature des accords de Lusaka, le 7 septembre 1974, entre le Front de Libération du Mozambique (Frelimo) au pouvoir et le Gouvernement portugais, ouvrant la voie à la proclamation de l’indépendance du pays.

«En ce moment, nous avons récupéré la quasi-totalité du terrain que les terroristes avaient occupé, et des opérations de nettoyage et de démentiellement des dernières poches de résistance sont en cours. Les offensives de chasse à l’ennemi que nous avons menées ces dernières semaines avec les Forces de défense et de sécurité en première ligne (…) étouffent l’ennemi », a déclaré Nyusi.

« Le succès de la guerre contre les groupes armés à Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique, est soutenu par les forces gouvernementales du Rwanda, la mission militaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et des vétérans de la lutte de libération nationale », a-t-il ajouté.

Le Président Filipe Nyusi a révélé que le prochain plan d’action est le rétablissement des infrastructures d’énergie, d’eau, de téléphonie mobile, de banque, de routes, de ponts et de centres de santé, entre autres.

Le chef de l’Etat mozambicain a déclaré que les personnes déplacées par la violence armée à Cabo Delgado se sentent encouragées à rentrer chez elles en raison de l’expulsion des groupes armés. « La situation s’améliore de jour en jour, ce qui entraîne le retour de certaines personnes. Cependant, nous leur conseillons de respecter les recommandations concernant les mesures de sécurité à observer », a-t-il noté.

Filipe Nyusi a souligné que parmi les « meneurs » des groupes armés se trouvent des citoyens de Tanzanie, de la République démocratique du Congo (RDC), de Somalie, du Rwanda et du Kenya, qui « recrutent » des Mozambicains pour leurs actions destabilisatrices.  

« Les meneurs de ce groupe criminel n’ont jamais montré leur visage, et donc le peuple mozambicain ne les connaît toujours pas », a-t-il déclaré. Filipe Nyusi a dit que les actions des groupes armés ont entraîné la mort de plus de 2.000 personnes, la fuite de plus de 850.000 et la destruction de centaines d’infrastructures sociales et économiques.

Les célébrations du Jour de la Victoire ont été marquées par la remise de décorations à 1.547 vétérans de la lutte de libération nationale à travers le pays pour reconnaître leurs réalisations dans la guerre contre le colonialisme portugais. (Fin).

Please follow and like us: