La 6ème Semaine du PIDA qui discutera des priorités en matière d’infrastructures en Afrique peut enfin commencer

Tous les systèmes fonctionnent alors que la sixième session de la Semaine consacrée au Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) débute ce lundi pour examiner les progrès, partager les expériences et établir un consensus sur les principaux projets d’infrastructures qui portera l’Afrique au prochain stade de développement.

La 6ème édition fournira une plate-forme visant à promouvoir et commercialiser les projets prioritaires du PIDA et faciliter le partage des leçons et des expériences sur la mise en œuvre des projets clés. Les priorités des infrastructures de l’Afrique pour 2021-2030 seront fixées au cours de la semaine.

En tant qu’initiative continentale, le PIDA fournit un cadre commun aux parties prenantes africaines dans le but de construire des infrastructures nécessaires visant à intégrer l’Afrique physiquement, économiquement et socialement. Cette initiative offre des opportunités pour stimuler le commerce intra-africain, créer de nouveaux emplois pour la population croissante du continent et améliorer dans son ensemble la situation socio-économique sur le continent, et fournir les infrastructures et l’environnement nécessaires pour faciliter la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) révolutionnaire.

S’exprimant en amont de la réunion qui a pour thème, « Nouvelle décennie, nouvelles réalités, nouvelles priorités – Positionner le PIDA et le développement des infrastructures dans la croissance continue et la relance économique de l’Afrique » et qui se tiendra virtuellement, Stephen Karingi, Directeur de la Division de l’intégration régionale et du commerce, de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), déclare qu’avec la ZLECA prête à régler les défis d’investissements de l’Afrique, il est urgent de remédier au déficit d’infrastructures du continent.

« La sixième édition de PIDA nous permet de faire le point avec toutes les autres parties prenantes ; examiner et réfléchir aux progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme ; discuter des moyens de surmonter les défis et penser différemment pour trouver des solutions possibles ; partager les leçons apprises, identifier et convenir des moyens d’améliorer la mise en œuvre, surtout maintenant que la ZLECA est opérationnelle », dit-il.

Le PIDA est le cadre stratégique de l’Union africaine pour le développement des infrastructures régionales et continentales. La CEA s’associe chaque année avec la CUA, la GIZ, AUDA-NEPAD et d’autres pour accueillir cet évènement qui rassemble les initiatives d’infrastructures continentales et les plans directeurs régionaux en un programme cohérent d’investissement dans les infrastructures avec une stratégie de mise en œuvre et un portefeuille de projets pour une mise en œuvre prioritaire.

Alors que des progrès sont enregistrés dans la mise en œuvre du PIDA, des défis tels que le manque de financement ; le manque de capacités pour la préparation des projets ; la participation limitée du secteur privé aux projets d’infrastructures et la nécessité de résoudre les problèmes de gouvernance et de créer un environnement juridique, politique et réglementaire favorable, entre autres, continue d’affecter le rythme de mise en œuvre.

La Semaine consacrée au PIDA a été inaugurée en 2015 en tant que forum visant à rassembler les principales parties prenantes dans la mise en œuvre de l’initiative PIDA. (Fin)

Please follow and like us: