Commémoration des Tutsi tués à l’ETO Kicukiro après avoir été abandonnés par les forces de maintien de la paix de l’ONU

Au site mémorial du génocide de Nyanza à Kicukiro, une cérémonie pour la 27e commémoration du génocide contre les Tutsi a été organisée le dimanche 11 avril 2021  à la mémoire de plus de 3000 Tutsi tués sur la colline de Nyanza à Kicukiro après avoir été abandonnés par les forces de maintien de la paix de l’ONU à l’école technique Officielle (ETO) Kicukiro entre les mains des tueurs.

Les Tutsi ont été tués à cette date lors du génocide de 1994 contre les Tutsi après que le contingent belge au sein de la MINUAR, qui avait été campé à l’École technique (ETO) de Kicukiro, les ait abandonnés aux mains des tueurs. Ils ont ensuite été massacrés sur la colline de Nyanza et ses environs à Kicukiro.

La cérémonie s’est déroulée conformément aux directives visant à contenir la propagation de la pandémie de covid-19. De petits groupes représentatifs se sont rendus au mémorial et ont déposé des gerbes de fleurs sur les tombes communes où reposent les victimes.

Pudence Rubingisa, maire de la ville de Kigali, a déclaré que le Rwanda marque la 27e commémoration du génocide contre les Tutsi pendant des périodes difficiles et que ces circonstances inhabituelles ne peuvent pas arrêter la commémoration pour donner de la dignité aux victimes.

Il a rappelé aux jeunes qu’ils devraient prendre les devants et apprendre l’histoire du Rwanda afin de pouvoir contrarier ceux qui nient et banalisent le génocide contre les Tutsi.

Egide Nkuranga, président d’IBUKA, a déclaré que pendant la période de commémoration, les négationnistes du génocide ont déployé plus d’efforts, ce qui pose le défi de faire plus d’efforts pour les contrer.

Au nom de ceux dont les proches sont enterrés au mémorial de Nyanza à Kicukiro, Spéciose Mukayiranga a déclaré que chaque fois qu’ils viennent au mémorial, ils ont l’impression de retrouver la vie car ils savent où trouver les leurs.

Elle a remercié le Gouvernement rwandais d’avoir créé des sites mémoriaux du génocide, car ils aident les survivants à commémorer les leurs.

Le Rwanda marque  la 27e commémoration alors qu’il affronte, avec le monde entier, la pandémie de covid-19, ce qui oblige les Rwandais à commémorer en respectant les directives pour contenir la propagation de la pandémie. (Fin)

Please follow and like us: