Inhumation de 61 corps de victimes du génocide contre les Tutsi au mémorial de Kaduha

Le mercredi 21 avril 2021, au site mémorial du génocide de Kaduha dans le secteur de Kaduha, district de Nyamagabe, 61 corps de victimes du génocide contre les Tutsi nouvellement retrouvés ont été inhumés en digne.

Les corps comprennent 48 corps retrouvés dans un trou au GS Kaduha A sur lequel des toilettes pour élèves avaient été construites, cinq corps retrouvés au GS Kaduha, quatre corps retrouvés à Mugote dans des terres arables, deux corps récupérés à Runyinya dans une parcelle de terre arable, un corps récupéré de Joma et un corps récupéré du secteur de Mugano.

Le site mémorial du génocide de Kaduha est le dernier lieu de repos de plus de 47 000 corps de victimes du génocide contre les Tutsi.

Bonaventure Uwamahoro, maire du district de Nyamagabe, a déclaré que le génocide à Kaduha avait été commis avec une grande sauvagerie, comme en témoigne le grand nombre de Tutsi qui y ont été tués. Il a dit qu’il est honteux de voir que 27 ans plus tard, les corps des victimes du génocide sont toujours récupérés, ce qui montre que les gens cachent délibérément des informations sur l’endroit où les corps des victimes ont été jetés.

Fidèle RWAMUHIZI, qui a parlé au nom des rescapés du génocide à Kaduha, a rappelé l’histoire de ce qui était autrefois connu sous le nom de Bunyambiriri. Il a déclaré que les Tutsi de cette région étaient victimes de persécutions et de meurtres depuis 1963.

Il a donné l’exemple de la façon dont on lui avait refusé des documents pour lui permettre de s’inscrire à l’école en 1965 pour la simple raison qu’il était Tutsi. Quelqu’un qui était un ami de son père avant qu’il ne soit tué, l’a aidé à obtenir les documents.

Il a ajouté que même si les survivants du génocide concluent toujours leurs témoignages en remerciant les Inkotanyi de les avoir sauvés, les auteurs du génocide devraient remercier les Inkotanyi  d’avoir capturé le pays, car s’ils avaient retardé, les tueurs se seraient retournés les uns contre les autres.

Il a remercié certains prêtres qui ont sauvé les Tutsi en 1963 comme le père Janssen à Kaduha et le père Stany de Janmblinne qui a sauvé de nombreux Tutsi à Cyanika, il est maintenant à la retraite.

Il a cependant condamné un autre prêtre Robert Nyandwi qui était de connivence avec les Interahamwe et d’autres qui ont abandonné les Tutsi.

Alice Kayitare, gouverneure de la province du Sud, a remercié les survivants du génocide pour leur courage de pardonner et de vivre en harmonie avec ceux qui ont tué leurs proches.

Elle a dit que lors de cette 27ème commémoration du génocide contre les Tutsi, il y a encore des gens qui nourrissent l’idéologie du génocide dans la région de Bunyambiriri mais rassurée que la lutte contre eux continue.

Elle a noté que ceux qui nourrissent l’idéologie du génocide et la discrimination se sont trompés parce que les Rwandais comprennent clairement où ils sont venus et ne peuvent permettre à personne de les diviser. (Fin)

Please follow and like us: