« Le nouveau Centre Culturel Français sera construit à côté de Kigali Convention et ouvert en Octobre 2020» -Jérémie Blin

Le Chargé d’affaires Jérémie Blin s’adresse aux Invités, avec Mme Juliette Bigot à ses côtés

By André Gakwaya;

Kigali: Le nouveau Centre Culturel Français sera construit à côté de Kigali Convention Center et il sera ouvert en Octobre 2020, selon le Chargé d’Affaires à l’Ambassade de France à Kigali, Jérémie Blin (J.B.). Lire son interview accordée à André Gakwaya de ARI-RNA, lors d’un cocktail  hier pour accueillir la nouvelle Conseillère Culturelle, Juliette Bigot.

Jérémie Blin (J.B) – Le concept de cette soirée, c’était de saluer l’arrivée de la nouvelle Conseillère Culturelle Juliette Bigot, faire aussi un petit point six mois après mon arrivée ici au Rwanda. J’ai un grand plaisir de travailler sur le projet d’un nouveau Centre Culturel francophone. Maintenant on est vraiment entré dans la phase opérationnelle. On est en train de sélectionner un architecte. On fait l’aménagement du lieu qui va servir de Centre Culturel qui est situé à Kimihurura à côté du Centre de Convention. Notre objectif, c’est d’ouvrir ce Centre Culturel en Octobre.

ARI – Est-ce que la parcelle est suffisante ?

J.B – Oui, c’est très suffisant. C’est une grande parcelle avec deux grandes maisons. L’une va servir  pour les bureaux et pour le Centre des Langues, et l’autre aura une médiatique et un espace pour faire des expositions, des manifestations culturelles et des rencontres. Et puis, il y a une grande partie, un grand espace, un jardin à l’extérieur où on a aussi l’ambition d’organiser des concerts, des spectacles de danse, des manifestations. L’idée, c’est que ce Centre Culturel soit vraiment un endroit idéal où la jeunesse trouve un espace pour apprendre le Français, pour rencontrer des jeunes artistes rwandais, et que ça soit un espace pour permettre aux jeunes artistes rwandais de se développerait et d’exercer.

ARI – On est bientôt dans la Semaine de la Francophonie, donnez-nous un avant goût ?

J.B – Ce qu’on veut faire dans la perspective de l’ouverture du nouveau Centre Culturel, c’est d’être plus actif sur la scène culturelle. Donc là, on va soutenir le 22 Février un premier concert qui aura lieu au KCV (Kigali Culturel Village), c’est un groupe sénégalais qui s’appelle «Daara J Family».

Et puis on va soutenir l’avant-première du film « Petit Pays » d’après le livre de Gaël Faye. L’avant-première aura lieu le 07 Mars prochain. Au niveau de la Francophonie, on a beaucoup d’actions. Il y a aussi un grand concert de Ivan Buravan qu’on va organiser le 20 Mars. Tout le mois de Mars, on va faire des actions autour du Français en partenariat avec les autres Ambassades des pays francophones et avec le Ministère des Affaires Etrangères et le Ministère de l’Education.

ARI – Vous mettez l’accent sur la Culture. Qu’en est-il de l’amélioration des conditions  socio-économiques des Rwandais et de la lutte contre la pauvreté, avoir un bon revenu ?

J.B – J’ai aussi travaillé sur tous ces sujets-là. Le Centre Culturel, c’est un Projet très important. On a un autre Projet très important, c’est le retour de l’Agence Française de Développement. Ce que nous voulons maintenant c’est que l’Agence Française se Développement soit un partenaire des autorités rwandaises, un partenaire du développement du Rwanda.

Evidemment, tous ces Projets, on veut qu’ils bénéficient à la population. Nous, ce qu’on veut, c’est de travailler en accord avec les autorités rwandaises principalement dans trois secteurs : L’éducation et la Jeunesse, notamment pour permette aux jeunes d’accéder au marché du travail et de trouver un emploi. Nous voulons travailler dans le domaine de l’Agriculture pour stimuler l’agriculture rwandaise, aider les agriculteurs rwandais à produire davantage, à exporter davantage, à moderniser. Et puis on veut aussi travailler dans le domaine du développement durable, les énergies renouvelables pour que l’électricité soit accessible à davantage de personnes, qu’elle soit moins chère, que les entreprises puissent mieux travailler. Et puis on veut évidemment que plus d’entreprises françaises s’intéressent au Rwanda, viennent ici et créent des emplois. 

ARI- Est-ce qu’il y a un message que vous avez en ce moment ?

J.B – C’est que la France est de retour au Rwanda. On est très d heureux d’être ici au Rwanda. On veut travailler avec les autorités et avec la population rwandaise dans le cadre de la stratégie qui a été définie par le Président Kagame et son Gouvernement.

Madame Juliette Bigot parlant aux Invités
Vue des Invités
Please follow and like us: