Commémoration des Tutsi tués à Mwulire

Le 18 avril 2021, sur le site mémorial du génocide de Mwulire dans le district de Rwamagana, un événement pour la 27e commémoration du génocide contre les Tutsi a été organisé en mémoire des Tutsi tués à Mwulire.

Au cours de l’événement, il y a eu également un enterrement décent de 24 corps des victimes du génocide nouvellement retrouvés.

Dative Musabyeyezu, présidente d’IBUKA dans le district de Rwamagana a remercié le gouvernement d’avoir aidé les rescapés du génocide et de leur redonner espoir de vivre.

Elle a également demandé à ceux qui pourraient avoir des informations sur l’endroit où les corps des victimes du génocide ont été jetés de les révéler afin que les corps puissent être enterrés décemment. Elle a dit qu’il est choquant de voir que des corps sont retrouvés sur des chantiers de construction de routes et des bâtiments alors qu’il y a des gens qui ont des informations sur ces corps mais qui les cachent délibérément.

Rajab Mbonyumuvunyi, maire du district de Rwamagana a déclaré que ceux qui ont des informations sur l’endroit où les corps des victimes du génocide ont été jetés devraient être ouverts et fournir ces informations afin qu’ils puissent être soulagés car pour ceux qui dissimulent de telles informations, leur conscience les condamne toujours jusqu’à ce qu’ils les divulguent.

Un coup d’œil sur le génocide sur la colline de Mwulire

Comme dans de nombreux autres endroits du pays, après le crash de l’avion du président Habyarimana, le génocide a commencé immédiatement à Mwulire. Les Interahamwe ont commencé à tuer les Tutsi, pillant leurs propriétés. Les Tutsi de cette région ont commencé à fuir; ils ont ensuite convergé vers la colline de Mwulire. Dirigés par Karenzi Guido, ils se sont organisés en groupes qui ont dû résister aux attaques de la milice qui ont attaqué de différents côtés.

Les attaques ont été coordonnées par Munyakayanza qui était le brigadier de la police communale de Bicumbi (il a été tué dans une attaque), Maniriho qui était conseiller de secteur, Rugina qui était policier, Biraro et son frère Isaias.

Le 18 avril 1994, au petit matin, une attaque concertée menée par des troupes de la garde présidentielle, des militaires, des gendarmes, des Interahamwe et d’autres tueurs a été dirigée vers la colline. Ils ont d’abord utilisé des armes à feu et des grenades pour vaincre les Tutsi fatigués qui résistaient depuis des jours. Par la suite, des civils et des miliciens Interahamwe ont utilisé des machettes et des gourdins pour mettre à mort ceux qui étaient encore en vie.

Le 20 avril 1994, des soldats de l’APR sont arrivés à Mwulire et ont sauvé dans des zones plus sûres ceux qui étaient encore en vie. (Fin)

Please follow and like us: